Téléperformance Rhône : Manifeste unitaire des syndicats des Télécommunications

Posté le 21 février 2011 dans Secteur des Télécoms, Téléperformance

MANIFESTE

Des syndicats des Télécommunications du Rhône

Nous vous écrivons pour attirer votre attention sur les conditions de travail et la gestion des salariés de l’entreprise Téléperformance France.
La société Téléperformance France, appartenant au groupe Téléperformance -leader mondial des centres d’appels-. Téléperformance est implantée sur de nombreux sites du territoire et compte sur le Rhône, deux bâtiments; le premier au 7 Rue St Victorien 3e Arrondissement, le deuxième à « La
Cité Internationale » 6e Arrondissement (ces deux centres doivent fusionner et se concentrer sur le site « St Victorien » courant 2011)

Cette entreprise travaille avec les plus gros groupes français, EDF, Peugeot… particulièrement avec des entreprises historiques du monde des télécommunications : SFR et France Telecom/Orange. Toutes ces entreprises réalisent de gros profits.

Tous ces donneurs d’ordre ont depuis des années exporté auprès des prestataires comme Téléperformance la déqualification de l’emploi, la casse des conditions de travail, les plans sociaux… conscients des aboutissants d’une telle politique.

De manière générale, en externalisant, ils privent des milliers de salariés de conventions et garanties collectives de haut niveau, de conditions de travail décentes, de perspectives professionnelles et sociales et des salaires permettant un épanouissement individuel et familial. (Comment peut-on
envisager de fonder une famille, se loger, prendre les transports, manger sainement, se vêtir, se cultiver, avoir des loisirs avec des salaires à 3 chiffres). Ce n’était pas le cas lorsque les activités étaient réalisées en interne.

Les donneurs d’ordres réduisent, sous la pression, le montant accordé aux prestataires pour augmenter leur marge. Les actionnaires de Téléperformance et les dirigeants de l’entreprise se rétribuent au passage. Au final, les salariés se retrouvent dans des situations indignes de ce siècle.

Souffrance au travail, petits salaires, aucune perspective professionnelle…
Téléperformance et les donneurs d’ordre fort porter sur les salariés de Téléperformance toutes les contraintes sur des salariés qui sont à bout !

A Téléperformance France, dans le Rhône, il s’ensuit

– une souffrance au travail qui se mesure au quotidien.
– un taux d’absentéisme chronique (bilan social de l’entreprise à l’appui), essentiellement dues aux conditions de travail.
– un « Burn-Out» de deux ans, (terme utilisé par les employeurs qui définit, cyniquement, la période au bout de laquelle le salarié ne peut plus supporter les conditions de travail : stress, pression…)
– un nombre de salariés médicalisés record.
– des plans sociaux à répétition (une action juridique des organisations syndicales a contraint l’entreprise à abandonner son premier plan social. Elle l’a remplacé par un plan de départs volontaires. Déjà un deuxième plan de départs volontaires est mis en oeuvre.)
-des tentatives incessantes de licencier les salariés jugés ‘fatigués’ pour des raisons injustifiées en ne respectant ni les lois, ni du code du travail, ni les salariés.
– des recours prud’homaux par dizaines sur Lyon (tous les dossiers que nous instruisons sont gagnants).
– des procès-verbaux de l’inspection du travail sur la qualité des qualifications des contrats.
-des expertises CHSCT et des alertes pour danger grave et éminent que l’entreprise balaie du revers de la main.
– des situations extrêmes lorsque les salariés malades ne peuvent percevoir leurs indemnités de la Sécurité Sociale et se retrouvent sans revenus juste parce que Téléperformance ne considère pas comme priorité ces obligations envers les institutions.

Si la population salariée de Téléperformance est différente de celle de France Telecom, entreprise où nos syndicats sont historiquement implantés, nous savons les aboutissants qu’entraîne une telle gestion du personnel. Déjà, les conclusions des expertises, une pour chaque site de Lyon, sont
accablantes et corroborent ce que dénoncent les organisations syndicales.

Nous interpellons le monde politique et médiatique

Le monde politique pour faire revenir Téléperformance dans des conditions normales de gestion d’entreprise. De manière plus générale, pour que vous interveniez auprès de donneurs d’ordres pour les contraindre à ré-internaliser leurs plateaux d’appel en embauchant l personnel des entreprises prestataires.

Le monde médiatique pour se faire l’écho de notre démarche auprès des pouvoirs publics.

Nous sommes à la disposition des uns et des autres pour vous rencontrer, vous expliquer plus en détail la situation, intervenir dans vos instances respectives, répondre à vos questions pour affiner un article de fond.

Source : http://www.humanite.fr/21_02_2011-t%C3%A9l%C3%A9performance-rh%C3%B4ne-manifeste-unitaire-des-syndicats-des-t%C3%A9l%C3%A9communications-465606